Vivre avec un adolescent mentalement souffrant

Blog Image

Pour la majorité des jeunes, ce fameux passage transitoire entre l’enfance et l’âge adulte se déroule sans trop d’accrochages. Par contre, certains adolescents franchissent difficilement cette transition. Ils sont confrontés à de nombreuses difficultés et problèmes qui les empêchent de grandir sainement. Le Dr Nagy Charles Bedwani qui a œuvré plus de 30 ans dans le domaine de la psychiatrie de l’adolescence amorce cette réflexion : à savoir quand devons-nous être alertés et quels signaux d’alarme devons-nous reconnaître ?

 

Crise d’adolescence

Les nombreux changements et bouleversements de la crise d’adolescence sont propices à l’émergence de crises émotionnelles, intergénérationnelles et identitaires. En effet, le Dr Bedwani nous décrit l’adolescence comme « le temps qui se déroule entre le moment où il devient capable de procréer (puberté) et celui où il sera en mesure d’assumer pleinement son rôle d’adulte responsable».

 

Une adolescence qui s’étire

La quête identitaire de l’adolescent tend à s’étirer sur un continuum développemental. À un extrême, nous avons les prépubertaires qui tendent vers l’hypersexualisation et à l’autre extrême nous avons les « Tanguy » qui tendent à profiter longuement du chaleureux nid familial. Toutefois, ces deux extrêmes ne représentent qu’un faible pourcentage, car la grande majorité des adolescents se développent normalement. Alors, comment évaluer la normalité de son adolescent ?

 

Mon ado est-il normal?

Il importe de départager le développement normal des signes précoces de maladies mentales. La période transitoire de l’adolescence peut amener tout jeune à expérimenter. Il est donc faux de croire que chaque expérimentation est indicateur d’un problème de santé mentale. La normalité adolescente s’évalue sommairement sur 10 critères principaux:

1- Son développement physique, est-il précoce ou en retard?
2- Comment est son attitude envers ses parents, ses pairs, ses enseignants et les étrangers ?
3- Sa scolarité: est-il situé dans la moyenne ou est-il surdoué? Inférieur?
4- Son alimentation: mange-t-il trop, mal ou pas assez?
5- Ses loisirs et ses intérêts ; sont-ils restreints, variés, excessifs ou inexistants?
6- Sa sexualité est-elle non problématique, débridée ou déviante?
7- Sa vie amoureuse ; est-elle problématique ou développemental?
8- Son humeur et sa façon d’exprimer ses émotions ; est-il rigide, isolé, apathique?
9- A-t-il des comportements à risque?
10- Consomme-t-il de la drogue ou de l’alcool?

Évidemment, ces indices ne suffisent pas à démontrer que votre adolescent est normal. Il est toujours recommandé de discuter avec le pédopsychiatre si vous avez un doute ou des inquiétudes concernant le développement de votre adolescent. Certains moments peuvent être plus difficiles à traverser, mais il est important de remarquer un changement de comportement qui dure dans le temps et dont on ne remarque aucune amélioration, voire une détérioration, avant de penser à une possibilité de troubles de santé mentale.

 

Les troubles psychiatriques à l’adolescence

La difficulté d’établir un diagnostic de maladie mentale chez un adolescent découle de certaines raisons. En effet, les troubles psychiatriques à l’adolescence se composent souvent de symptômes atypiques dont les manifestations sont difficiles à démêler et les comorbidités (maladies qui en accompagnent souvent une autre) sont fréquentes.

De plus, nous devons être prudents quant à la médication, le cerveau adolescent n’étant pas développé à son maximum. Il faut traiter un adolescent mentalement souffrant en soignant son mal-être psychique. Voici les problématiques principalement explorées lors de la conférence : • L’adolescent dépressif • L’adolescent bipolaire • L’adolescent suicidaire • L’adolescent anxieux • L’adolescent psychotiqueL’anorexique et le/la boulimique • L’adolescent consommateur.

Ces brèves descriptions présentées pourront certes soulever des questionnements quant aux comportements que vous observez chez votre adolescent. Vous trouverez dans l’ouvrage « Vivre avec un adolescent mentalement souffrant » du Dr Bedwani des compléments d’information sur comment reconnaître et comprendre son adolescent mentalement souffrant. Vous y trouverez notamment une section sur les adolescents souffrant de TDAH, du syndrome Gilles de la Tourette, TED et Asperger.

 

L’adolescent dépressif

Lire la suite

Par Stéfanny Trudeau, intervenante
Publié le 19 septembre 2019


Partenaire de cet article

ALPABEM

ALPABEM

L’ALPABEM a pour mission de soutenir les membres de l’entourage d’une personne qui présente des manifestations cliniques reliées à un trouble majeur de santé mentale, en leur offrant une gamme de services visant à les informer, les aider et les outiller en vue d’une meilleure qualité de vie.


Commentaires

Aucun commentaire à cet article, soyez le premier!


Ajouter un commentaire

Requis
Ne sera pas affiché, requis
Facultatif
Votre commentaire sera soumis à approbation avant publication

Autres articles sur sujet

L’impact des selfies sur la santé mentale des jeunes
Santé mentale

L’impact des selfies sur la santé mentale des jeunes

Les médias sociaux offrent de nombreux côtés positifs, mais quel impact ont-ils sur la santé mentale de nos jeunes ? Et quel rôle jouent les selfies là-dedans ?

L’anxiété chez les enfants
Santé mentale

L’anxiété chez les enfants

L ’anxiété constitue la forme de détresse la plus répandue dans la population. Chez les jeunes de moins de 18 ans, 15 à 20 % d’entre eux présentent un trouble d’anxiété sérieux, ce qui en fait le diagnostic le plus répandu en pédopsychiatrie.   Anxiété « normale » Le fait

Le TDAH : les symptômes et les traitements
Santé mentale

Le TDAH : les symptômes et les traitements

Le TDAH (Trouble du déficit de l’attention avec ou sans Hyperactivité) revient souvent dans les manchettes et soulève de grands débats, notamment en ce qui concerne la décision de médicamenter ou non un enfant. Certaines personnes voient dans cette solution un moyen facile de neutraliser un comportement dérangeant, alors que

Comprendre l’automutilation
Santé mentale

Comprendre l’automutilation

Démuni et impuissant devant l’automutilation d’un proche ? Quel motif peut pousser quelqu’un à délibérément se faire souffrir ? Il est, certes, déstabilisant de voir une personne s’automutiler. Inquiétude, peur, impuissance, culpabilité sont souvent les sentiments qui émergent lorsque nous apprenons qu’un être cher se fait du mal. Nous cherchons à comprendre

Share1
Tweet
Share