Tout savoir sur le cannabis

Blog Image

Depuis sa légalisation au Canada en octobre 2018, le cannabis fait beaucoup jaser. Toutefois, avant d’en parler avec notre jeune, il est important en tant que parents d’en connaître un peu plus sur le sujet. En étant nous-mêmes mieux informés, nous pourrons ainsi mieux partager à notre jeune une information juste et objective sur le cannabis.

 

Le cannabis, qu’est-ce que c’est exactement ?

Dans un premier temps, il est important de savoir que le cannabis est une drogue, tout comme l’alcool et les médicaments. Ces substances psychoactives ont pour effet de changer notre humeur ou nos comportements. Qu’elles soient légales (ex : caféine, nicotine, alcool, etc.) ou non (ex : cocaïne, héroïne, etc.), leurs consommations comportent des risques à la santé et peuvent entraîner une dépendance.

Issu de la plante du même nom, le cannabis, aussi connu sous les noms de pot, marijuana, mari, weed ou herbe, contient des centaines de substances chimiques. Les plus connues à ce jour sont le THC et le CBD. Le THC est le principal composé psychoactif du cannabis. Il est responsable des effets perturbateurs et d’euphorie ressentis par les consommateurs. Ces effets sont souvent décrits dans les termes suivants : être « stone », « high », « gelé » ou « buzzé ».

Le CBD n’a pas les propriétés perturbatrices du THC, mais suscite un intérêt grandissant de la communauté scientifique. De récentes études suggèrent qu’il pourrait être associé à certains effets thérapeutiques (anti-inflammatoires, analgésiques, anti-nausées, etc.). Il agirait également comme un modulateur des effets du THC. Le cannabis se présente sous différentes formes (plantes séchées, extraits de concentrés liquides ou solides et comestibles) et est consommé de multiples façons. Le mode de consommation par inhalation (par combustion ou vaporisation) est le plus commun.

 

Pourquoi consommer du cannabis ?

Les raisons invoquées par les consommateurs pour expliquer l’usage de cannabis sont variées. Certaines personnes consomment du cannabis à titre d’automédication, afin de diminuer leurs douleurs ou pour les aider à dormir. D’autres l’utilisent pour ressentir une sensation de bien-être (un buzz), afin de contrôler leurs émotions (anxiété, dépression, stress social) ou encore pour être plus productives et créatives, ou tout simplement par curiosité pour faire de nouvelles expériences ou pour faire comme les autres lors d’événements sociaux.

Les effets ressentis ne dépendront pas seulement de ce qui est consommé. La personne qui le consomme et l’environnement dans lequel elle consomme ont également un impact. En effet, les caractéristiques liées à la personne (taille, sexe, poids, état de santé et d’esprit, etc.), aux produits utilisés (quantité, fréquence, tolérance, combinaison, quantité, etc.) et au contexte à la consommation (lieu, moment de la journée, relation avec les autres, conflits, lois, etc.) viennent toutes influencer les effets qu’aura le cannabis sur la personne.

 

Quels sont les risques liés à la consommation de cannabis ?

Tout comme les effets, les risques liés à la consommation de cannabis dépendent de plusieurs facteurs. Ils sont, entre autres, liés à la durée et à l’intensité de la consommation, à la puissance du produit, aux facteurs individuels (génétique, personnalité, expériences, etc.), ainsi qu’à l’âge de la première consommation. Les effets indésirables affectent autant les fonctions cognitives que la santé physique et la santé mentale.

Donc, nous pourrions observer une diminution de la mémoire, de l’attention, de la concentration et de la capacité de jugement chez la personne. La consommation de cannabis pourrait également ralentir la capacité de réactions et de prise de décisions. D’autres manifestations, telles que des hallucinations, des idées paranoïdes, des symptômes dépressifs ou une crise de panique pourraient survenir.

Le cannabis est une drogue qui altère le fonctionnement! Les effets peuvent être positifs ou négatifs et sa consommation peut entraîner une dépendance.Click To Tweet

 

Quand est-ce que la consommation de cannabis devient problématique ?

La consommation de cannabis ou de toutes autres drogues devient problématique lorsque la personne perd le contrôle sur sa consommation. C’est-à-dire, lorsque tout tourne autour de sa consommation. Elle consomme toujours plus que prévu et malgré certaines tentatives, elle est incapable de diminuer. Cela devient aussi problématique lorsque la personne se retire de ses activités sociales ou qu’elle n’est plus capable de remplir ses obligations.

Elle peut même prendre des risques en consommant dans des contextes dangereux. Malgré l’apparition de conséquences physiques ou psychologiques, elle continue de consommer. Finalement, la consommation de cannabis est problématique lorsque nous observons que la personne a développé une tolérance à la substance et que des symptômes sont liés au sevrage.

 

La consommation d’un proche vous inquiète?

Si la consommation d’un proche vous inquiète, la première chose à faire est de vous renseigner sur le sujet. Parlez-en ensuite avec des gens en qui vous avez confiance. Tournez-vous vers de l’aide professionnelle qui sera vous accompagner dans les différentes étapes qui suivront. Pour savoir comment diminuer les risques liés à la consommation de cannabis et savoir comment en parler avec la personne, cliquez ici !

 

Ressources pour les parents :
Parlez-vous cannabis ?– Gouvernement du Québec : https://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-002122/
Encadrement cannabis – Site Internet : https://encadrementcannabis.gouv.qc.ca

 

Références :
https://www.cpha.ca/fr/cannabases

https://encadrementcannabis.gouv.qc.ca/le-cannabis/

https://www.ciusss-capitalenationale.gouv.qc.ca/sites/default/files/docs_microsites/fiche_thematique_consommation.pdf

https://www.inspq.qc.ca/cannabis

https://alpabem.qc.ca/conferences/conferences-en-rediffusion/cannabis-legalisation-sante-mentale/

https://alpabem.qc.ca/wp-content/uploads/2017/09/2017-Septembre_v-leger.pdf (p.26-27)
https://santemontreal.qc.ca/population/cannabis/parler-avec-les-ados/
http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/enfants-ados/alimentation/sante-jeunes-secondaire-2016-2017-t3.pdf

http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/enfants-ados/alcool-tabac-drogue-jeu/tabac-alcool-drogue-jeu-2013.pdf

Publié le 29 septembre 2019

Commentaires

Aucun commentaire à cet article, soyez le premier!


Ajouter un commentaire

Requis
Ne sera pas affiché, requis
Facultatif
Votre commentaire sera soumis à approbation avant publication

Autres articles sur sujet

Parler de cannabis avec son jeune
Expérimentation

Parler de cannabis avec son jeune

Le 17 octobre 2018, le cannabis devenait légal au Canada. Malgré la légalisation du cannabis, sa consommation (tout comme sa possession) par les jeunes demeure interdite. Néanmoins, la période de l’adolescence se caractérise par l’envie de faire de nouvelles expériences. Alors, comment pouvons-nous, en tant que parents, aider nos ados

La puberté : un passage obligé
Expérimentation

La puberté : un passage obligé

  Les experts s’entendent pour dire que l’entrée au secondaire est un changement important pour tous les jeunes. Passer du primaire au secondaire signifie entre autres revoir son cercle d’amis ou en créer un nouveau, aller à la rencontre de nouveaux camarades, connaître de nouveaux enseignants, apprendre de nouvelles connaissances,

Sexualité : mon ado est-il «normal»?
Expérimentation

Sexualité : mon ado est-il «normal»?

Définir qui nous sommes au niveau de notre fonction sexuelle est une étape qui va de soi. Cependant, se découvrir et se définir avec ce qui se passe entre nos deux oreilles est une autre tâche de taille. Se définir en tant qu’homme, en tant que femme, en tant que

Les sorties de vos ados vous inquiètent?
Expérimentation

Les sorties de vos ados vous inquiètent?

Vous avez l’impression que votre ado est presque toujours sorti de la maison? Qu’il ne fait que passer en coup de vent? Ou au contraire, vous trouvez qu’il est un peu trop Hermite? Qu’il passe la majorité de son temps libre au sous-sol ou dans sa chambre? Certes, il y aurait place

Share2
Tweet
Share