Préparer son enfant à la séparation

Blog Image

Au Québec, plusieurs enfants connaîtront la séparation de leurs parents avant d’atteindre l’âge adulte (Institut de la statistique du Québec, 2018). Certains parents décrivent cette période de leur vie comme étant assez difficile. Les enfants là-dedans, comment vivent-ils cela? La séparation aura possiblement un impact sur ces derniers. Certains enfants peuvent vivre différentes émotions qui parleront de leurs besoins. Il est donc important d’être attentif et à l’écoute de ces derniers. Si vous êtes en réflexion ou que le processus de séparation est déjà entamé, voici quelques trucs pour vous accompagner dans l’annonce de la séparation et les différentes étapes qui suivront.

Comment annoncer sa séparation aux enfants

Une fois la décision prise entre l’autre parent et vous, il vous faut un plan de match pour l’annoncer aux enfants. Dites-vous qu’il est préférable de faire l’annonce de la séparation ensemble. Soyez sur la même longueur d’onde quant aux informations que vous allez donner aux enfants. Rappelez-leur que vous les aimez inconditionnellement et surtout, qu’il n’y a rien qu’ils auraient pu faire pour changer la situation.

Il est également recommandé d’annoncer la séparation aux enfants seulement lorsque des changements concrets sont imminents (par exemple, lorsque l’un des deux parents déménage). De cette façon, votre enfant vivra moins d’incertitude et d’incompréhension. Expliquez-leur ce à quoi ils peuvent s’attendre pour la suite (s’ils doivent changer d’école, déménager, quelle sera la garde entre vous et l’autre parent, etc.). En tout temps, rassurez-les, soyez à leur écoute et permettez-leur de s’exprimer sur la situation.

Chaque enfant vivra la séparation de ses parents de façon différente, d'où l'importance de leur offrir de l’écoute et du soutien. Click To Tweet

Les choses à éviter suite à sa séparation

La séparation peut engendrer une multitude d’émotions différentes et il est important de les vivre. Par contre, il est recommandé d’éviter de laisser les émotions négatives que vous pouvez avoir pour l’autre parent apparaître lorsque vous annoncerez votre séparation. Par exemple, évitez de donner des détails sur votre relation conjugale. Vos enfants n’ont certainement pas besoin de savoir quel parent refuse de payer une partie de la maison. Vos enfants ont besoin de savoir que l’essentiel des choses qui les concerne.

Suite à la séparation, évitez de présenter un nouveau conjoint trop rapidement. Pour faire le deuil de la famille d’origine, un enfant aura, en moyenne, besoin d’une année complète. Pendant cette année, l’enfant passera par plusieurs stades du deuil, comme le déni, la colère, il voudra tenter de réunir ses parents à nouveau. Lorsque vous sentirez que votre enfant est prêt, vous pouvez introduire graduellement une nouvelle personne. Inutile de vouloir aller trop vite! Il faut suivre les étapes pour laisser à tous le temps de s’adapter.

 

Les impacts de la séparation sur les enfants

Pour les enfants âgés de 10 à 13 ans, il sera possible de constater une certaine colère face à la nouvelle réalité. À l’école, ils pourraient avoir honte de la situation ou être portés à vouloir cacher la séparation auprès de leurs amis. Ils auront tout de même un désir de plaire, peut-être en ce qui concerne l’école, en mettant beaucoup d’énergie dans leur réussite, ou à la maison, en s’efforçant de garder un bon lien avec les parents. Par contre, il est aussi possible que vous perceviez un impact plutôt négatif sur le rendement scolaire.

Votre rôle, c’est de rassurer vos enfants, de les déculpabiliser quant à la nouvelle réalité. Vous devez également assurer un cadre au quotidien afin que les enfants ne se désorganisent pas. Encouragez vos enfants à entretenir un bon lien autant avec vous qu’avec l’autre parent, permettez-leur de participer à des activités sociales avec leurs pairs.

Chaque enfant, peu importe son âge, vivra la séparation de ses parents de façon différente. Restez à l’affût des changements dans leurs comportements. Remarquez les sentiments qu’ils vivent (tristesse, colère, déni, culpabilité, etc.). Offrez-leur le soutien nécessaire afin de passer au travers de cette épreuve. N’hésitez pas à aller chercher l’aide qui est nécessaire si vous jugez que vous n’êtes pas assez outillé pour accompagner vos enfants.

L’importance d’être accompagné lors d’une séparation

Si votre séparation et votre nouvelle réalité familiale font en sorte que vous vivez beaucoup d’émotions, c’est normal. Toutefois, rappelez-vous que vos enfants ressentent ces émotions. Si vous vous sentez dépassé par la situation ou si vous désirez simplement en discuter avec une personne neutre, allez chercher de l’aide, un accompagnement personnalisé pour vous. Il y a aussi des accompagnements disponibles pour améliorer votre coparentalité ou pour permettre à vos enfants de ventiler. Il est enfin possible d’acquérir des outils pour faire face à la réorganisation familiale. Vous avez également droit à des heures de médiation gratuite suite à votre séparation.

Enfin, rappelez-vous que les impacts de la séparation peuvent survenir sur le moment, mais également quelques semaines, voire quelques mois plus tard. Restez à l’affût des changements de comportements de vos enfants, offrez-leur l’écoute et le soutien dont ils auront besoin. Permettez à tous les membres de la famille de vivre le deuil de la famille d’origine. Ne vous en faites pas, des séparations réussies, ça existe!

Références :

www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/bulletins/portrait-201809.pdf
http://justiceprobono.ca/wp-content/uploads/sites/2/2019/05/porte33-complet-04-mai.pdf

Par Laurence Gariépy, technicienne en travail social
Publié le 3 mars 2020

Partenaire de cet article

RFMRL

RFMRL

Le Regroupement des familles monoparentales et recomposées de Laval a pour mission de soutenir les membres des familles monoparentales, recomposées ou en séparation dans leur transition familiale, par le biais de services individuels ou de groupe, tout en leur permettant de sortir de leur isolement.


Commentaires

Aucun commentaire à cet article, soyez le premier!


Ajouter un commentaire

Requis
Ne sera pas affiché, requis
Facultatif
Votre commentaire sera soumis à approbation avant publication

Autres articles sur sujet

4 trucs pour soutenir son enfant après une séparation
Relation parent-enfant

4 trucs pour soutenir son enfant après une séparation

Connaissez-vous beaucoup de familles monoparentales ou recomposées? Sans doute! En 2016, près de 32 % des enfants québécois âgés de 0 à 14 ans vivaient une nouvelle réalité familiale (Institut de la statistique du Québec, 2018). C’est peut-être même le cas de votre famille et de vos enfants. Qui dit réorganisation

L’art d’une saine discipline
Relation parent-enfant

L’art d’une saine discipline

L’adolescence! Si ce n’est pas déjà entamé, votre ado entre peu à peu dans la merveilleuse période de l’adolescence. Cette étape apportera plusieurs transformations chez votre jeune. Soyez rassuré, l’adolescence est transitoire et temporaire. C’est une période de changements hormonaux, psychologiques, sociaux, relationnels et sexuels. À travers ces bouleversements, votre

Le burn-out parental
Relation parent-enfant

Le burn-out parental

S’investir dans un rôle de parent est un contrat pour la vie et la liste des recommandations pour bien éduquer son enfant ne cesse de s’allonger. Pourtant, quoiqu’il y ait de plus en plus de documentation sur le sujet, il n’existe pas encore de mode d’emploi. Entreprendre cette mission et

La parentalité positive
Relation parent-enfant

La parentalité positive

Connaissez-vous la parentalité positive? C’est un style parental utilisé dans un esprit d’éducation bienveillante. Le principe de base de la parentalité positive est que derrière chaque comportement négatif de l’enfant, se cache un besoin à exprimer. Une autre prémisse est plutôt que d’entrevoir une crise, une opposition ou une chicane

Les sorties de vos ados vous inquiètent?
Expérimentation

Les sorties de vos ados vous inquiètent?

Vous avez l’impression que votre ado est presque toujours sorti de la maison? Qu’il ne fait que passer en coup de vent? Ou au contraire, vous trouvez qu’il est un peu trop Hermite? Qu’il passe la majorité de son temps libre au sous-sol ou dans sa chambre? Certes, il y aurait place

Aider son jeune à développer son plein potentiel
Relation parent-enfant

Aider son jeune à développer son plein potentiel

Connaissez-vous l’histoire du papillon? Il était une fois, un homme qui marchait en forêt. Fasciné par la nature, il amena avec lui sa toute nouvelle caméra. Sa principale intention : capter la beauté dans son état naturel. Il prit donc quelques clichés d’oiseaux, de fleurs et même celui d’une coccinelle.

Discipline un jour DISCIPLINE TOUJOURS
Relation parent-enfant

Discipline un jour DISCIPLINE TOUJOURS

Mon rôle en tant qu’intervenante a souvent été de guider et d’éduquer les parents à développer des habiletés afin d’appliquer une saine discipline auprès de leur enfant et de favoriser leur développement. En effet, le rôle de parent ne vient pas avec un manuel d’instruction à suivre « étapes par étapes » comme les meubles

Share4
Tweet
Share