L’influence des pairs, positive ou négative?

Blog Image

Avez-vous déjà entendu l’une de ses phrases sortir de la bouche de votre ado :

« Tu ne comprends JAMAIS rien!!! »

« Mes amis sont tout pour moi!! <3 »

« Tu ne sais pas de quoi tu parles!! »

« Mes amis, EUX, me comprennent!!! »

Hélas, c’est tout à fait typique des adolescents. Ils pensent que leurs parents ne sont jamais passés par l’adolescence. Dans la majorité des cas, ils préfèrent croire et suivre ce que leurs amis leur disent. Et parfois, les décisions qu’ils prennent peuvent mal tourner. Leurs parents leur avaient pourtant dit que cet ami ne semblait pas être une bonne influence pour eux, mais ils ont décidé de faire à leur tête…

 

Des conséquences fâcheuses

En travaillant auprès de jeunes contrevenants, j’ai constaté que les décisions prises à l’adolescence, impulsivement, ne mènent pas toujours à de résultats fructueux. À la suite de plusieurs discussions avec des jeunes bien différents, la conclusion demeure toujours la même : s’ils avaient su que le délit qu’ils s’apprêtaient à commettre mènerait à toutes ces conséquences et au long processus légal qui en suit, ils ne l’auraient pas fait. Alors pourquoi l’ont-ils fait ? Est-ce parce que personne dans leur vie ne leur avait dit auparavant que des conséquences suivraient s’ils commettaient des délits tels qu’un vol, un méfait, des menaces, des voies de fait, etc. ?

 

L’influence des pairs

Vous vous douterez bien que le comportement d’un adolescent n’est pas influencé que par ses pensées. L’influence des pairs est bien présente. Par contre, celle-ci n’est pas que négative. Le but de ce texte n’est pas de faire peur aux parents pour qu’ils ne veuillent plus jamais que leurs enfants aient d’amis. Au contraire ! Le but est simplement de vous rappeler que les ados vont vouloir se distancer un peu de leurs parents et leurs amis prendront plus de place dans leur vie.

L'influence des pairs est un phénomène tout à fait normal qui vient avec beaucoup de positif, mais qui peut certainement créer quelques inquiétudes pour un parent.Click To Tweet

 

En quoi cette influence peut-elle être néfaste ?

Les études qui se sont attardées à l’impact de l’influence des pairs semblent pointer vers quelques conséquences : la consommation de substances (drogues, cigarettes, alcool), les difficultés scolaires et la perte d’estime de soi.

 

La consommation de substances

La fameuse consommation… Il serait tentant de s’imaginer un monde où ce facteur serait si peu stressant pour des parents. Un monde où l’on n’aurait pas à s’inquiéter d’un cerveau en développement qui se fait perturber par différentes substances, comme l’alcool, la cigarette, les drogues, etc. Un monde où aucune étude ne démontrerait que ces substances peuvent avoir des effets négatifs sur les jeunes. Si seulement c’était la réalité ! Par contre, même en connaissant les impacts potentiels de la consommation sur les ados, nous pouvons explorer le lien avec l’influence des pairs. Est-ce que leurs amis les influencent à consommer ? Est-ce que la consommation influence leurs relations ? Ça semble être un beau mélange des deux. Les jeunes consommeront pour être comme les autres et pour essayer de nouvelles expériences. Ils vont également se créer des groupes d’amis autour d’intérêts communs, donc dans ce cas-ci : la consommation. Parler de cannabis avec son jeune ou d’autres drogues diminue ses risques d’avoir des problèmes de consommation!

 

Les difficultés scolaires

Qu’en est-il de l’école dans tout ça ? Au Québec, les jeunes se doivent d’être sur les bancs d’école jusqu’à leur 16e anniversaire, au minimum. Donc, comment l’influence des pairs se transpose-t-elle dans le milieu scolaire ? En fait, il semblerait que les relations dites plus « extrêmes » (les populaires, les rejetés, etc.) mènent à des difficultés scolaires. Pour simplifier la chose, nous pourrions simplement dire que les valeurs et intérêts de ces groupes de pairs sont souvent loin des valeurs favorisant la réussite scolaire. Toutefois, encore une fois, ne dramatisons pas ces résultats. Les élèves qui performent bien ont également un groupe d’amis. Ce groupe est généralement mieux balancé. Donc il est possible pour les ados d’avoir des influences positives quant à leur cheminement scolaire. Il leur suffit de trouver un bon équilibre.

 

L’estime de soi

L’estime de soi…ce concept si complexe et si fragile, particulièrement à l’âge où nous sommes en constante recherche de notre identité, c’est-à-dire l’adolescence. Bien que la popularité représente une des causes de difficultés scolaires et aussi un concept très souvent relié à la consommation, il s’agit d’une excellente source de confiance en soi pour les jeunes. L’approbation de leurs pairs leur permet de développer une meilleure estime d’eux-mêmes.

 

C’est bien beau tout ça, mais que faisons-nous en tant que parents ?

La réponse n’est pas simple. S’il y avait une recette simple, il me ferait plaisir de vous en faire part. Toutefois, je peux quand même tenter de vous faire ma petite recette à moi, basée sur les études et mon expérience :

1 tasse d’écoute

1 tasse d’ouverture

3 tasses de confiance

½ tasse de règles bien claires

½ tasse de limites bien définies

Finalement, mélanger le tout de 12 à 18 ans pour espérer obtenir de jeunes adultes responsables qui s’entourent bien pour que l’influence de leurs pairs soit positive.

 

Références :
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0222961711002479
https://pdfs.semanticscholar.org/b1ef/037fc3d4807f1f15ea7da77dbf6cd8fd3a40.pdf#page=188
https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0003448701001020

Par Michael Gouin, intervenant
Publié le 30 octobre 2020


Partenaire de cet article

MAJL

MAJL

Mesures alternatives jeunesse de Laval (MAJL) est un organisme de justice alternative à but non lucratif qui a pour mission de réduire le phénomène de la délinquance juvénile tant sur le plan individuel que social en agissant sur tous les aspects qui s’y rattachent.


Commentaires

Aucun commentaire à cet article, soyez le premier!


Ajouter un commentaire


Notice: Undefined variable: user_ID in /home/monadoausecondai/public_html/wp-content/themes/monadoausecondaire/comments.php on line 34
Requis
Ne sera pas affiché, requis
Facultatif
Votre commentaire sera soumis à approbation avant publication

Autres articles sur sujet

Reconnaître les signes de l’intimidation
Relation aux pairs

Reconnaître les signes de l’intimidation

Au cours du passage de l’enfance à l’adolescence, il n’est pas rare d’être confronté aux différents profils de l’intimidation : celui de la victime, du témoin et de l’intimidateur. Peu importe le profil ou le rôle joué, il est parfois difficile pour un adolescent de se confier à un adulte. Pourtant,

Adolescence + Amitié + Réseaux sociaux = mélange explosif?
Relation aux pairs

Adolescence + Amitié + Réseaux sociaux = mélange explosif?

Les amis, les meilleurs amis, les inséparables qui seront toujours là les uns pour les autres… Ceux pour qui nous serions prêts à tout et envers qui notre loyauté n’a pas d’égal. En tant que parents, je suis certain que vous avez des gens en tête en repensant à votre

Share
Tweet
Share