Je m’inquiète pour mon ado, quoi faire?

Blog Image

Ahh l’adolescence! Période charnière où chaque parent voit son enfant passer par une transition spectaculaire : l’adolescence. C’est connu, cette période peut poser un défi de taille pour tous. Chaque jeune évolue à son rythme, selon ses expériences, sa personnalité et son environnement. Alors, comment faire la distinction entre ce qui est normal à l’adolescence de ce qui ne l’est pas? Comment observer l’évolution de son jeune, sans anticiper le pire et se faire des scénarios catastrophes?

 

L’adolescence normale

Donc, comment déterminer si son ado est anormal, sachant qu’il est une personne unique et en plein développement. Tout d’abord, une adolescence normale se caractérise par :

1- La recherche de soi et de son identité (les valeurs, les goûts, les intérêts)

2- Le besoin d’appartenance auprès de ses amis

3- Le plaisir avant les responsabilités

4- La prise de risques

5- L’éveil d’une curiosité sexuelle

6- La rébellion et l’indépendance de la famille

7- Les humeurs et les émotions en contradiction

Ainsi, l’adolescence dite normale englobe une tonne de nuances dans son développement, ce qui rend la tâche encore plus difficile à distinguer de ce qui est normal de ce qui est problématique.

« Je pense que la stabilisation de la personnalité de l’adolescent ne se fait pas sans passer par un certain degré de comportement pathologique que nous devons considérer comme normal à ce stade de la vie. » – Mauricio Knobel

 

Observer pour jauger

Afin de déterminer si notre inquiétude envers notre jeune est véridique et fondée, il est intéressant de se pencher sur 3 éléments clés : le changement de comportement, la durée dans le temps et la présence ou l’absence de signes d’amélioration. En effet, en observant si ces indicateurs sont présents, nos inquiétudes pourront être validées auprès d’un professionnel. Cependant, il est recommandé de ne jamais auto-diagnostiquer son jeune basé sur nos impressions et nos peurs, mais plutôt par des faits observables.

 

1er indicateur : le changement de comportement

Le changement de comportement est celui le plus difficile à confirmer lors de l’adolescence, sachant que les jeunes sont en plein essor du développement de leur personnalité, leurs intérêts, leurs choix et leurs valeurs. Cependant, il faut dénoter la nature du changement de comportement. En d’autres mots, est-ce un changement lié à sa croissance, son développement personnel comme une plus forte attitude, des intérêts musicaux nouveaux, etc. Ou est-ce un changement qui pourrait se développer de façon plus problématique, comme la consommation, défier les règles, manquer des cours, manquer de respect, etc.

 

2e indicateur : la durée dans le temps

Ce deuxième indicateur vient souvent confirmer les inquiétudes quant aux changements de comportement. Par exemple, un jeune qui vit une rupture amoureuse, une chicane avec ses amis ou même un changement d’école peut présenter des comportements différents. Cependant, comme ce sont des changements circonstanciels qui sont directement liés à une situation précise, nos inquiétudes peuvent se dissiper. Donc, la durée dans le temps reste très lousse et subjective puisqu’une peine d’amour peut durer entre quelques heures à plusieurs mois pour un adolescent.

 

3e indicateur : aucun signe d’amélioration

Pour venir éclaircir nos doutes, le troisième indicateur clé démontre l’évolution de l’état du jeune. En effet, si votre adolescent a un changement de comportement important, qui dure dans le temps et qui ne s’améliore pas, c’est un signe qu’il peut y avoir de la détresse psychologique. En d’autres termes, si votre jeune empire ses comportements et en développe de nouveaux tout aussi inquiétants, il est temps d’aller chercher du soutien.

 

Vers qui se tourner?

Donc, si nos observations et nos échanges avec notre jeune démontrent qu’il a changé de comportement, que ça dure dans le temps et que ça empire, vers qui peut-on se tourner pour valider notre perception? Il est toujours recommandé d’ouvrir la conversation avec son ado pour valider que notre lecture est bonne. Ici, on ne cherche pas à culpabiliser, chicaner ou diagnostiquer. On cherche à créer une ouverture si votre jeune exprime le besoin d’être aidé.

Avant de se lancer à la recherche d’un spécialiste, il peut être intéressant de regarder les ressources communautaires et publiques disponibles. Visionner des capsules ou lire des documents peut nous outiller suffisamment pour réajuster nos interventions auprès de notre ado.

Si on sent que cela n’est pas suffisant, on peut solliciter l’aide des professionnels de l’école. Ils ont l’expertise de travailler au quotidien avec des jeunes et ils connaissent bien les enjeux liés à l’adolescence.

Les professionnels de l'école sont multiples, tels que travailleur social, éducateur spécialisé, intervenant psychosocial, psychologue, infirmier et autres. Click To Tweet

Évidemment, l’avis médical est parfois nécessaire pour dissiper les doutes. Le médecin de famille peut faire des tests de routine et si tout semble beau au niveau physique, il peut offrir une référence vers un spécialiste en santé mentale.

 

Ne pas paniquer

Il est facile d’envisager le pire quand vient le temps d’observer notre ado. Cependant, avant de paniquer, il est important de se souvenir que même les spécialistes en adolescence s’entendent pour dire que de catégoriser ce qui est normal d’anormal à l’adolescence est un défi de taille! Donc, faites confiance en votre intuition parentale et en cas de doute, solliciter votre réseau et les professionnels qui seront présents pour vous accompagner dans les défis quotidiens d’accompagner son ado dans son développement.

 

Références

Organisation Mondiale de la Santé. Article : Développement des adolescents. Consulté le 25 mai 2021. https://www.who.int/maternal_child_adolescent/topics/adolescence/dev/fr/
Être parents. Article : Syndrome de l’adolescence normale. Consulté le 25 mai 2021. https://etreparents.com/syndrome-de-l-adolescence-normale/

 

 

Par Stéfanny Trudeau, intervenante
Publié le 29 septembre 2021

Partenaire de cet article

ALPABEM

ALPABEM

L’ALPABEM a pour mission de soutenir les membres de l’entourage d’une personne qui présente des manifestations cliniques reliées à un trouble majeur de santé mentale, en leur offrant une gamme de services visant à les informer, les aider et les outiller en vue d’une meilleure qualité de vie.


Commentaires

Aucun commentaire à cet article, soyez le premier!


Ajouter un commentaire

Requis
Ne sera pas affiché, requis
Facultatif
Votre commentaire sera soumis à approbation avant publication

Autres articles sur sujet

5 conseils pour aider son jeune à vivre un deuil
Santé mentale

5 conseils pour aider son jeune à vivre un deuil

Le nombre de deuils vécus au cours d’une vie est plus élevé que ce que nous pensons. En effet, ce peut être le décès d’un proche, une rupture amoureuse, la perte d’un emploi, la maladie, un déménagement, la mort d’un animal de compagnie, etc. Ces pertes et ces transitions nous

Comment favoriser une bonne santé mentale
Santé mentale

Comment favoriser une bonne santé mentale

La santé mentale et la maladie mentale peuvent être des sujets délicats à aborder. Puisque l’adolescence est un moment de changements importants, la santé mentale des jeunes peut en être bouleversée. En tant que parent, il n’est pas possible de contrôler l’univers mental de votre jeune. Chacun est responsable de

Mon ado TSA dans toutes ses sphères
Santé mentale

Mon ado TSA dans toutes ses sphères

Le trouble du spectre de l’autisme (TSA) est un trouble neurodéveloppemental qui amène des difficultés importantes au niveau de la communication, des interactions sociales, des comportements ainsi que des activités et intérêts restreints ou répétitifs. Plusieurs parents, tuteurs ou adultes à charge d’une personne autiste soulèvent des inquiétudes face à

L’anxiété de performance chez les adolescents
Santé mentale

L’anxiété de performance chez les adolescents

Dans les dernières années, on entend de plus en plus parler de stress, d’anxiété ou même d’anxiété de performance. Chez les adolescents, les transitions et la nouveauté peuvent amener une montagne russe d’émotions. Comme parent, il est normal de se demander : – Quelle est la différence entre le stress et

Le temps d’écran recommandé pour les adolescents
Santé mentale

Le temps d’écran recommandé pour les adolescents

Depuis quelques années, les enfants, les adolescents et les adultes passent de plus en plus de temps devant un écran. En fait, quand on parle d’écrans, on fait référence à tous les appareils électroniques qui permettent d’accéder à des contenus en ligne ou hors-ligne. Plus précisément, on parle ici de

Écoanxiété : quand la planète s’en mêle
Santé mentale

Écoanxiété : quand la planète s’en mêle

« Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses. Les gens souffrent, les gens meurent. Des écosystèmes entiers s’effondrent, nous sommes au début d’une extinction de masse et tout ce dont vous pouvez parler, c’est de l’argent et du conte de fées d’une croissance économique éternelle.

L’impact des selfies sur la santé mentale des jeunes
Santé mentale

L’impact des selfies sur la santé mentale des jeunes

Les médias sociaux offrent de nombreux côtés positifs, mais quel impact ont-ils sur la santé mentale de nos jeunes ? Et quel rôle jouent les selfies là-dedans ?

L’anxiété chez les enfants
Santé mentale

L’anxiété chez les enfants

L ’anxiété constitue la forme de détresse la plus répandue dans la population. Chez les jeunes de moins de 18 ans, 15 à 20 % d’entre eux présentent un trouble d’anxiété sérieux, ce qui en fait le diagnostic le plus répandu en pédopsychiatrie.   Anxiété « normale » Le fait

Vivre avec un adolescent mentalement souffrant
Santé mentale

Vivre avec un adolescent mentalement souffrant

Pour la majorité des jeunes, ce fameux passage transitoire entre l’enfance et l’âge adulte se déroule sans trop d’accrochages. Par contre, certains adolescents franchissent difficilement cette transition. Ils sont confrontés à de nombreuses difficultés et problèmes qui les empêchent de grandir sainement. Le Dr Nagy Charles Bedwani qui a œuvré

Le TDAH : les symptômes et les traitements
Santé mentale

Le TDAH : les symptômes et les traitements

Le TDAH (Trouble du déficit de l’attention avec ou sans Hyperactivité) revient souvent dans les manchettes et soulève de grands débats, notamment en ce qui concerne la décision de médicamenter ou non un enfant. Certaines personnes voient dans cette solution un moyen facile de neutraliser un comportement dérangeant, alors que

Comprendre l’automutilation
Santé mentale

Comprendre l’automutilation

Démuni et impuissant devant l’automutilation d’un proche ? Quel motif peut pousser quelqu’un à délibérément se faire souffrir ? Il est, certes, déstabilisant de voir une personne s’automutiler. Inquiétude, peur, impuissance, culpabilité sont souvent les sentiments qui émergent lorsque nous apprenons qu’un être cher se fait du mal. Nous cherchons à comprendre

Share
Tweet
Share