Aider son jeune victime d’intimidation

Blog Image

À la suite de la lecture de l’article Reconnaître les signes d’intimidation vous vous demandez par où comment pour aider votre jeune? Rassurez vous, c’est tout à fait normal. Bien que vous pourriez ressentir une gamme d’émotions à l’idée que votre enfant soit victime d’intimidation, il est important de rester calme. S’emporter ou se fâcher pourrait faire en sorte que votre jeune ait peur de vous en dire davantage, soit pour ne pas vous troubler ou par crainte qu’on restreigne ses activités en ligne ou ses sorties autonomes. Voici donc 5 conseils pour vous aider à l’aider :

 

1. Se responsabiliser

Pour agir de manière préventive, soyez attentif au modèle que vous représentez pour votre jeune. Des gestes ou des commentaires qui semblent anodins pourraient influencer son ouverture aux autres et son empathie. Reconnaissez que l’intimidation est une situation sérieuse et qu’il faut agir. Certains parents ont été victimes d’intimidation eux-mêmes étant jeunes et pensent qu’il s’agit d’une étape normale de la croissance. Pourtant, ce n’est pas le cas.

 

2. Aidez-le à développer des moyens pour se protéger

Voyez dans chaque moment du quotidien une occasion de renforcer l’estime de soi et la capacité à s’affirmer de votre ado. Donnez-lui des trucs (se tenir droit, parler sans hésitation, avoir la tête haute). Incitez-le à nommer et à exprimer les émotions et les malaises qu’il vit. Il doit apprendre à identifier ce qui le dérange et ensuite, à dire les choses, fermement, sans entrer dans le cercle de la violence et des paroles inadéquates. N’hésitez pas à faire des jeux de rôle avec lui.

 

3. Évaluez la situation avec votre ado

Peut-il modifier la situation en exprimant clairement ses limites? A-t-il des alliés? Jusqu’où va l’intimidation subie? Surtout, ne l’incitez pas à la violence. Si le problème ne se règle pas par le dialogue, il faut demander l’aide de la direction de l’école ou à des personnes en autorité.

 

4. Encouragez-le à demander de l’aide d’un professionnel de son école

Bien souvent, les victimes n’osent pas parler, car les intimidateurs les menacent de représailles si des adultes sont mis au courant. Certains pourraient avoir peur d’être considéré comme des « snitchs » par leurs pairs, être gênés et même honteux. D’autres pourraient penser que dénoncer aggravera la situation, que les adultes seront incapables de faire quelque chose ou ne voudront pas agir pour l’aider. Enseignez-lui que le fait d’informer un adulte de confiance est la seule façon d’améliorer la situation. Au besoin, consultez un psychologue, une éducatrice spécialisée ou un psychoéducateur qui l’aidera à développer ses habiletés sociales.

 

5. Intervenir comme parent

Si le problème se manifeste à l’école, ne tentez pas de régler par vous-même la situation directement avec le jeune intimidateur ou son parent. Privilégiez la présence d’un médiateur, comme un enseignant, un intervenant ou la direction de niveau de son école.

– Dites à votre jeune d’être patient. Même lorsque les adultes commencent à s’en mêler, il est rare que l’intimidation cesse soudainement. Même si ce dernier commence à agir de façon plus confiante, l’intimidateur continuera de poser des gestes à court terme. Par contre, au fil du temps, la situation s’améliorera.

Encouragez– le à se faire de nouveaux amis. Pour ce faire, fréquenter la maison des jeunes de son quartier ou s’inscrire à une activité parascolaire (de son école ou d’un organisme communautaire) peut s’avérer un moyen efficace.

– Si votre jeune ne vous parle pas, ou si vous soupçonnez qu’il ne vous dit pas tout, informez-vous auprès de son enseignant et, au besoin, à la direction de son école.

– Restez à l’affût. Demandez un suivi à la direction pour vous assurer que le problème se règle. Si cette dernière ne répond pas ou ne réagit pas d’une façon qui vous satisfait, avisez le centre de services scolaire de la situation. Cette démarche ne vous satisfait pas non plus? Vous pouvez porter plainte à la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse.

Le problème persiste et vous sentez que votre jeune en est très affecté? N’hésitez pas à demander l’aide d’un psychologue ou d’un psychoéducateur du CLSC.  Rappelez-vous qu’il existe plusieurs organismes communautaires qui peuvent vous aider près de chez vous!

 

Références

https://www.mfa.gouv.qc.ca/fr/intimidation
https://educaloi.qc.ca
https://naitreetgrandir.com
https://www.prevnet.ca
bienetrealecole.ca

Ressources pour les parents

astumonnumero.com
Ligne Parents : 1 800 361-5085
Recueil de ressources pour contrer l’intimidation – Clientèle : parents (Comité Prévention de la violence de la TCJVPP)
Branché sur le positif – Parents (MEES)
Zone Parents – Taxage et intimidation (Service de police de la Ville de Montréal)
Prévenir l’intimidation et la violence : 4 vidéos destinées aux parents (Service de police de la Ville de Montréal)
Porter plainte (Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse)
Cyberaide.ca

Ressources pour les jeunes

astumonnumero.com
Tel-Jeunes : 1 800 263-2266 │ Texto : 514 600-1002
Jeunesse, J’écoute : 1 800 668-6868
24 heures par jour, 7 jours sur 7, partout au Canada, il fournit un service professionnel de consultation et d’information.
AidezMoiSVP.ca

 

Par Sophie Ménard, intervenante
Publié le 4 novembre 2020


Partenaire de cet article

Diapason Jeunesse

Diapason Jeunesse

Diapason-Jeunesse est un organisme sans but lucratif créé en 1997 pour contribuer à la persévérance scolaire des jeunes lavallois âgés de 12 à 17 ans, en difficulté scolaire ou à risque de décrochage, en offrant différents programmes et services d’aide, d’encadrement et d’accompagnement, de soutien individuel et d’activités de groupe en vue de développer la motivation, l’estime de soi, l’autonomie, l’entraide et l’engagement.


Commentaires

  1. Reconnaître les signes d’intimidation - Mon ado au secondaire

    4 novembre 2020

    […] Votre jeune vit de l’intimidation, voici un article pour savoir comment Aider son jeune victime d’intimidation. […]


Ajouter un commentaire


Notice: Undefined variable: user_ID in /home/monadoausecondai/public_html/wp-content/themes/monadoausecondaire/comments.php on line 34
Requis
Ne sera pas affiché, requis
Facultatif
Votre commentaire sera soumis à approbation avant publication

Autres articles sur sujet

Témoignage d’un parent
Relation parent-enfant

Témoignage d’un parent

Je me souviens de ce jour comme si c’était hier. Nous allions à l’école secondaire de mon fils pour l’inscription administrative. Il marchait loin de nous. Dans la file d’attente, il était impossible d’avoir une discussion sans que cela le gène. Ma fille, qui était encore au primaire à ce

Améliorer sa communication avec son jeune
Relation parent-enfant

Améliorer sa communication avec son jeune

La communication interpersonnelle n’est pas toujours un jeu d’enfant, surtout avec les adolescents. D’un côté, on ne veut pas toujours mettre des gants blancs au risque de froisser notre ado. De l’autre côté, on ne veut pas rajouter d’huile sur le feu et devoir ensuite gérer une crise émotionnelle. Afin

4 trucs pour soutenir son enfant après une séparation
Relation parent-enfant

4 trucs pour soutenir son enfant après une séparation

Connaissez-vous beaucoup de familles monoparentales ou recomposées? Sans doute! En 2016, près de 32 % des enfants québécois âgés de 0 à 14 ans vivaient une nouvelle réalité familiale (Institut de la statistique du Québec, 2018). C’est peut-être même le cas de votre famille et de vos enfants. Qui dit réorganisation

Préparer son enfant à la séparation
Relation parent-enfant

Préparer son enfant à la séparation

Au Québec, plusieurs enfants connaîtront la séparation de leurs parents avant d’atteindre l’âge adulte (Institut de la statistique du Québec, 2018). Certains parents décrivent cette période de leur vie comme étant assez difficile. Les enfants là-dedans, comment vivent-ils cela? La séparation aura possiblement un impact sur ces derniers. Certains enfants

L’art d’une saine discipline
Relation parent-enfant

L’art d’une saine discipline

L’adolescence! Si ce n’est pas déjà entamé, votre ado entre peu à peu dans la merveilleuse période de l’adolescence. Cette étape apportera plusieurs transformations chez votre jeune. Soyez rassuré, l’adolescence est transitoire et temporaire. C’est une période de changements hormonaux, psychologiques, sociaux, relationnels et sexuels. À travers ces bouleversements, votre

Le burn-out parental
Relation parent-enfant

Le burn-out parental

S’investir dans un rôle de parent est un contrat pour la vie et la liste des recommandations pour bien éduquer son enfant ne cesse de s’allonger. Pourtant, quoiqu’il y ait de plus en plus de documentation sur le sujet, il n’existe pas encore de mode d’emploi. Entreprendre cette mission et

La parentalité positive
Relation parent-enfant

La parentalité positive

Connaissez-vous la parentalité positive? C’est un style parental utilisé dans un esprit d’éducation bienveillante. Le principe de base de la parentalité positive est que derrière chaque comportement négatif de l’enfant, se cache un besoin à exprimer. Une autre prémisse est plutôt que d’entrevoir une crise, une opposition ou une chicane

Les sorties de vos ados vous inquiètent?
Expérimentation

Les sorties de vos ados vous inquiètent?

Vous avez l’impression que votre ado est presque toujours sorti de la maison? Qu’il ne fait que passer en coup de vent? Ou au contraire, vous trouvez qu’il est un peu trop Hermite? Qu’il passe la majorité de son temps libre au sous-sol ou dans sa chambre? Certes, il y aurait place

Aider son jeune à développer son plein potentiel
Relation parent-enfant

Aider son jeune à développer son plein potentiel

Connaissez-vous l’histoire du papillon? Il était une fois, un homme qui marchait en forêt. Fasciné par la nature, il amena avec lui sa toute nouvelle caméra. Sa principale intention : capter la beauté dans son état naturel. Il prit donc quelques clichés d’oiseaux, de fleurs et même celui d’une coccinelle.

Discipline un jour DISCIPLINE TOUJOURS
Relation parent-enfant

Discipline un jour DISCIPLINE TOUJOURS

Mon rôle en tant qu’intervenante a souvent été de guider et d’éduquer les parents à développer des habiletés afin d’appliquer une saine discipline auprès de leur enfant et de favoriser leur développement. En effet, le rôle de parent ne vient pas avec un manuel d’instruction à suivre « étapes par étapes » comme les meubles

Share
Tweet
Share