8 façons d’entretenir une relation positive avec l’alimentation

Blog Image

Il est précieux de voir son enfant grandir et être témoin du développement de son identité. À travers cela, il est possible qu’un jeune soit désorienté et cherche diverses façons de se sécuriser. Contrôler son alimentation peut être un exemple. En effet, dès l’âge de 5 ans, certains enfants peuvent développer une perception négative face à différents aliments. Cette attitude peut mener au développement d’une relation malsaine avec la nourriture.

Les parents jouent un rôle important dans le développement d’une saine image corporelle de leurs jeunes!Click To Tweet

Bien qu’un jeune puisse être stable et présenter de saines habitudes de vie, sa perception de l’alimentation peut être tordue. D’ailleurs, sachant que l’influence des parents est un facteur important dans le développement d’une saine image corporelle, lorsqu’un parent émet des commentaires sur la nourriture, les portions ou les régimes, un jeune peut intégrer cela. Heureusement, la plupart des jeunes n’en sont pas affectés. Cependant, certains sont moins perméables à ces commentaires et peuvent en arriver à développer des enjeux alimentaires.

 

Reconnaître une relation conflictuelle avec la nourriture

Pour certains parents, reconnaître que son jeune entretient une relation conflictuelle avec la nourriture est difficile, puisque cela peut les habiter eux-mêmes. Pour savoir si tel est le cas, tenter d’observer s’il y a présence de :

Pensées obsessives et envahissantes envers la nourriture;

Commentaires négatifs à l’égard du poids et de la forme du corps ;

Jugements quant aux formats des portions alimentaires ;

Classement d’aliments bons versus mauvais ;

Culpabilité à manger certains aliments ;

Croyances fausses et rigides envers certains aliments.

Les jeunes sont des éponges et absorbent énormément par observation. Ainsi, en tant que parent, vous avez le pouvoir d’agir à titre de modèle bienveillant afin de les guider positivement dans le développement d’une relation saine et positive avec la nourriture.

 

8 façons de guider son jeune à entretenir une relation saine avec la nourriture

1. Transmettre le plaisir de manger de façon variée et équilibrée: en développant ses goûts alimentaires, votre jeune appréciera les différentes sensations et émotions que la dégustation de tout aliment lui fait vivre au niveau des 5 sens.

2. Éviter de catégoriser les aliments: certains termes, comme cochonneries et malbouffe, ont une connotation négative. Ainsi, les jeunes peuvent en venir à rejeter certains aliments par peur d’être jugés de les manger.

3. Valoriser pour favoriser une bonne estime de soi: encourager et valoriser son jeune dans tous les aspects de sa vie consolide son estime et lui permet d’acquérir de la confiance dans tous ses choix

4. Discuter de ce qui est présenté dans les médias: ouvrir la conversation de façon honnête, claire et de façon critique permet aux jeunes de réaliser que les images et messages projetés par les médias ne sont pas neutres.

5. Laisser de la place dans la préparation des repas : inclure votre jeune dans la préparation peut aider à développer sa curiosité, ses possibles talents et une ouverture d’esprit à essayer de nouveaux aliments.

6. Transmettre le plaisir de bouger: celui-ci va de pair avec le désir de manger de façon variée et équilibrée. Un esprit sain dans un corps sain commence par ces deux piliers.

7. Éviter de valoriser la minceur et les diètes: sachant que la minceur n’est pas gage de santé mentale et physique, démontrer à votre jeune que des corps variés peuvent aussi être synonymes de santé. D’ailleurs, les diètes et la culture de la minceur créent une rigidité psychologique favorisant les restrictions et les obsessions alimentaires.

8. Être à l’écoute:  être attentif des préoccupations de votre jeune, de son discours envers son corps et/ou la nourriture. Un parent disposé à écouter et comprendre offre un espace de sécurité.

 

Ouverture et bienveillance

Sachant que la relation avec la nourriture peut être un sujet délicat, il est important que vous vous sentiez disposé pour discuter de vos perceptions et même de vos inquiétudes à votre jeune. En cas de doute, certains organismes peuvent vous offrir des pistes afin d’ouvrir la conversation sur ce sujet, tels qu’ANEB ou Équilibre.

 

Saviez-vous que…

L’organisme ANEB est spécialisé pour offrir du soutien aux personnes aux prises avec un trouble du comportement alimentaire ou ayant une relation conflictuelle avec la nourriture, ainsi qu’à leur entourage. Un site complet est dédié au volet jeune comprenant des quiz, un espace clavardage et une foire aux questions. Que ce soit pour soi ou pour aider un proche, jetez un coup d’œil à leur site internet.

 

Références :

https://www.facebook.com/anebquebec/photos/a.145159692219021/2372275032840798/
https://anebquebec.com/alimentation-2/comment-inculquer-une-saine-relation-avec-les-aliments-aux-tout-petits

Par Stéfanny Trudeau, intervenante
Publié le 1 octobre 2020

Partenaire de cet article

ALPABEM

ALPABEM

L’ALPABEM a pour mission de soutenir les membres de l’entourage d’une personne qui présente des manifestations cliniques reliées à un trouble majeur de santé mentale, en leur offrant une gamme de services visant à les informer, les aider et les outiller en vue d’une meilleure qualité de vie.


Commentaires

Aucun commentaire à cet article, soyez le premier!


Ajouter un commentaire


Notice: Undefined variable: user_ID in /home/monadoausecondai/public_html/wp-content/themes/monadoausecondaire/comments.php on line 34
Requis
Ne sera pas affiché, requis
Facultatif
Votre commentaire sera soumis à approbation avant publication

Autres articles sur sujet

S’aimer pour mieux briller
Bien-être

S’aimer pour mieux briller

Les jeunes sont de plus en plus exposés à une grande pression sociale. L’émergence de réseaux sociaux qui font la promotion de l’image, en photo ou en vidéo, tels que Snapchat, Instagram ou Tiktok contribue à cette pression. En effet, ces réseaux sociaux jouent un rôle dans la perception de

6 trucs pour aider son ado à être bien dans sa peau
Bien-être

6 trucs pour aider son ado à être bien dans sa peau

Si l’adolescence pouvait se caractériser par un seul mot, le plus approprié serait probablement le mot changement. En effet, tant de changements en si peu de temps les amènent à s’adapter aux nouveautés, ce qui peut provoquer beaucoup de stress chez certains jeunes, alors que d’autres l’acceptent plus aisément. Les changements

Aider son jeune à surmonter ses craintes
Bien-être

Aider son jeune à surmonter ses craintes

Nous savourons pleinement l’été, sa chaleur, sa beauté et sa festivité que bientôt les cloches des classes retentiront. Comme tout parent, nous savons que rentrée rime avec nouveauté. Si votre jeune entame le secondaire, il est normal de se poser davantage de questions sur comment se passera cette nouvelle réalité.

Parent d’enfant transsexuel, quoi faire?
Bien-être

Parent d’enfant transsexuel, quoi faire?

Avant de parler de transsexualité, démêlons quelques notions… L’identité de genre, aussi appelée identité sexuelle, et l’orientation sexuelle sont deux éléments distincts et indépendants. Transgenre est le terme utilisé lorsque l’anatomie d’une personne ne correspond pas à l’identité sexuelle qu’elle s’accorde. L’intersexualité fait référence aux personnes qui possèdent à la

Les émotions, ces trésors à exploiter!
Bien-être

Les émotions, ces trésors à exploiter!

Réprimées, banalisées, ridiculisées et parfois galvaudées, les émotions, lorsqu’elles s’extériorisent, ne sont pas toujours bien reçues. Heureusement, les temps changent et nous encourageons de plus en plus l’expression de celles-ci. Cependant, pour certains c’est difficile de s’y abandonner, car se permettre de les vivre peut donner une sensation de vertige

Share
Tweet
Share