6 trucs pour aider son ado à être bien dans sa peau

Blog Image

Si l’adolescence pouvait se caractériser par un seul mot, le plus approprié serait probablement le mot changement. En effet, tant de changements en si peu de temps les amènent à s’adapter aux nouveautés, ce qui peut provoquer beaucoup de stress chez certains jeunes, alors que d’autres l’acceptent plus aisément. Les changements ne s’opèrent pas à la même vitesse pour tous, il est donc inévitable de se comparer et de vivre certaines insécurités. Dans un contexte où les relations sociales (tant réelles que virtuelles) prennent une place énorme dans sa vie, comment est-il possible d’accompagner son ado à développer une saine image de soi?

 

La perception du corps à l’adolescence

L’image corporelle se réfère à la perception que l’on se fait de son apparence (aspects physiques, poids, pouvoir d’attraction/séduction, etc.) et de ce que l’on croit que les autres perçoivent de nous. Elle se construit à partir des valeurs, pensées et sentiments personnels, du contexte socioculturel et des messages véhiculés par l’entourage d’une personne.

Le développement d’une image corporelle saine doit commencer à la maison, dès le plus jeune âge. Selon une étude réalisée par le groupe Équilibre (2015), 45 % des enfants de 9 ans, garçons comme filles, sont insatisfaits de leur silhouette. Sachant que la plupart de ces jeunes n’ont pas encore débuté leur puberté, ces chiffres peuvent sembler inquiétants. De plus, on y ajoute que 50 % des adolescents sont insatisfaits de leurs corps. Il faut savoir que lorsqu’un jeune n’aime pas son corps, il est plus probable que ce dernier ressente de l’anxiété, développe une estime de soi négative ou adopte des comportements alimentaires malsains.

 « En tant que parent, vous avez le pouvoir d’aider votre ado à être bien dans sa peau! »

 


Développer son œil critique face aux médias sociaux

À l’adolescence, la comparaison entre les amis a été et sera toujours présente. Depuis l’avènement des réseaux sociaux, de plus en plus de jeunes se tournent vers ces plateformes pour se comparer. Ces photos retouchées, parfaites et immaculées peuvent développer des complexes jusque-là inexistants. Pour sortir de cette superficialité, demandez à votre ado si ces personnes représentent les hommes et les femmes de son entourage qu’il admire ou qu’il apprécie. Questionnez-le sur ce qui fait qu’une personnalité publique est acclamée et sur ce qui motive les gens à la suivre ou à l’admirer.

 

Favoriser l’exploration et la découverte

Votre ado tentera assurément de trouver son style, les looks qu’il préfère. Il est possible que ça vous déplaise parfois, mais ça fait partie du processus qui l’aidera à définir son identité et sa capacité à se trouver beau, des atouts importants dans le développement d’une image corporelle saine! Accueillez votre ado dans ses explorations, sans juger, ni critiquer son apparence. Ainsi, si on trouve qu’un type de vêtement ne lui convient pas, plutôt que de dire : « Ça te grossit », il serait plus adapté de lui dire : « Ce morceau ne met pas en valeur ta personnalité! ». L’ouverture d’esprit est de mise et tant qu’à critiquer, il est préférable de s’abstenir, puisqu’on ne veut pas créer ou renforcer les insécurités de notre jeune.

 

Inspirer son jeune à s’accepter

Vous avez l’expérience et la richesse de pouvoir agir en tant que modèle pour votre ado. Quoi de mieux que de partager votre propre vécu avec lui. D’ailleurs, un élément important dans le développement d’une image corporelle saine chez les jeunes est les commentaires entendus et/ou reçus à l’intérieur du cadre familial. Les mots négatifs que les adultes associent à leurs propres caractéristiques physiques teinteront la perception de l’ado et par conséquent, lui feront développer des préoccupations par rapport à son corps.

Développez un langage neutre et même positif à l’égard de votre propre corps et faites l’inventaire des choses que vous aimez faire et que votre corps vous permet de faire. C’est une belle façon de développer un regard bienveillant envers soi-même et inviter votre enfant à faire de même!

 

Acceptation inconditionnelle

La meilleure chose à faire est d’aimer et d’accueillir inconditionnellement son ado dans tous les changements auxquels il fera face. Savoir que quelqu’un nous aime, nous accueille, nous comprend et nous soutien représente un facteur de protection fondamental à l’adolescence. Un jeune qui se sent bien dans son environnement aura une plus grande capacité à affronter tous les défis que la période de l’adolescence lui réserve.

 

En bref: quoi faire pour amener son jeune à être bien dans son corps?

1. Soyez ouvert d’esprit et permettez l’exploration (accueillir les changements et conseiller). Faites attention aux commentaires liés à l’image corporelle et au poids (il est préférable de se taire plutôt que de critiquer, que ce soit votre enfant ou ses amis)
2. Maintenez un climat favorisant l’acceptation de la diversité corporelle. Accordez plus de valeur à la personnalité des personnes plutôt qu’à leur apparence.
3. Parlez avec lui/elle des modèles de beautés véhiculés dans les médias. Restez à l’affut des tendances ou des défis lancés sur les réseaux sociaux qui peuvent parfois causer du tord aux ados.
4. Agissez en modèle : adoptez de saines habitudes de vie, affirmez-vous et résistez à la pression des pairs et des médias. Faites la promotion d’un mode de vie actif (bouger pour le plaisir) et évitez de parler de régimes ou de restrictions alimentaires. Soyez conscient qu’un milieu de vie où des proches sont excessivement préoccupés par le poids peut avoir des conséquences sur les comportements et le bien-être des jeunes.
5. Développez vos connaissances et celles de votre jeune en vous renseignant sur l’importance d’une image corporelle saine dans le développement de l’estime de soi à l’adolescence (consultez les différentes ressources proposées ci-dessous).
6. Consultez un professionnel au besoin (médecin, psychologue, psychoéducateur, nutritionniste, etc.).

 

Références :

https://www.dove.com/ca/fr/dove-self-esteem-project/help-for-parents/talking-about-appearance/help-your-child-develop-a-positive-body-image.html
https://promotionsante.chusj.org/fr/conseils-et-prevention/sante-des-ados/Une-image-corporelle-positive
https://equilibre.ca/programmes/bien-dans-sa-tete-bien-dans-sa-peau/problemes-de-poids-et-d-image-corporelle-chez-les-jeunes/

Par Julie Thibert, psychoéducatrice & Stéfanny Trudeau, intervenante
Publié le 20 septembre 2019

Partenaires de cet article

CISSS de Laval

CISSS de Laval

Le CISSS de Laval a pour mission de maintenir, améliorer et restaurer la santé et le bien-être de la population québécoise en rendant accessible un ensemble de services de santé et de services sociaux, intégrés et de qualité, contribuant ainsi au développement social et économique.

ALPABEM

ALPABEM

L’ALPABEM a pour mission de soutenir les membres de l’entourage d’une personne qui présente des manifestations cliniques reliées à un trouble majeur de santé mentale, en leur offrant une gamme de services visant à les informer, les aider et les outiller en vue d’une meilleure qualité de vie.


Commentaires

Aucun commentaire à cet article, soyez le premier!


Ajouter un commentaire

Requis
Ne sera pas affiché, requis
Facultatif
Votre commentaire sera soumis à approbation avant publication

Autres articles sur sujet

Aider son jeune à surmonter ses craintes
Bien-être

Aider son jeune à surmonter ses craintes

Nous savourons pleinement l’été, sa chaleur, sa beauté et sa festivité que bientôt les cloches des classes retentiront. Comme tout parent, nous savons que rentrée rime avec nouveauté. Si votre jeune entame le secondaire, il est normal de se poser davantage de questions sur comment se passera cette nouvelle réalité.

Parent d’enfant transsexuel, quoi faire?
Bien-être

Parent d’enfant transsexuel, quoi faire?

Avant de parler de transsexualité, démêlons quelques notions… L’identité de genre, aussi appelée identité sexuelle, et l’orientation sexuelle sont deux éléments distincts et indépendants. Transgenre est le terme utilisé lorsque l’anatomie d’une personne ne correspond pas à l’identité sexuelle qu’elle s’accorde. L’intersexualité fait référence aux personnes qui possèdent à la

Les émotions, ces trésors à exploiter!
Bien-être

Les émotions, ces trésors à exploiter!

Réprimées, banalisées, ridiculisées et parfois galvaudées, les émotions, lorsqu’elles s’extériorisent, ne sont pas toujours bien reçues. Heureusement, les temps changent et nous encourageons de plus en plus l’expression de celles-ci. Cependant, pour certains c’est difficile de s’y abandonner, car se permettre de les vivre peut donner une sensation de vertige

Share2
Tweet
Share