4 trucs pour soutenir son enfant après une séparation

Blog Image

Connaissez-vous beaucoup de familles monoparentales ou recomposées? Sans doute! En 2016, près de 32 % des enfants québécois âgés de 0 à 14 ans vivaient une nouvelle réalité familiale (Institut de la statistique du Québec, 2018). C’est peut-être même le cas de votre famille et de vos enfants. Qui dit réorganisation familiale dit changements et adaptation pour tous les membres de la famille. Voici donc quelques trucs pour vous aider à passer à travers les différentes étapes de la réorganisation familiale.

Faire le deuil de la famille d’origine

Suite à la séparation de leurs parents, les enfants pourraient devoir faire face aux différentes étapes du deuil. En effet, il pourrait vivre le déni, la colère, ils voudront peut-être même essayer de réunir à tout prix leurs parents. Ils pourraient se sentir coupables, avoir l’impression qu’ils auraient pu faire quelque chose de différent qui aurait fait en sorte que la séparation ne se serait pas produite. Avec un accompagnement adéquat, ils accepteront la situation. Ils comprendront que la nouvelle réalité est là pour rester. Par contre, ce processus peut prendre, en moyenne, une année complète. Les enfants ont besoin de temps et d’espace pour vivre ce deuil. Il est important de les respecter et de ne pas les brusquer.

Gérer le conflit de loyauté

Il se pourrait que, suite à votre séparation, votre enfant vive un conflit de loyauté. En avez-vous déjà entendu parler? C’est ce conflit intérieur qui amène vos enfants à se contredire. Bien sûr, le conflit de loyauté peut prendre plusieurs formes. Dans certains cas, vous pouvez vous attendre à ce que vos enfants triangulent les informations rapportées à vous et à l’autre parent. Par exemple, il vous dit quelque chose et lorsque vous discutez avec l’autre parent, vous réalisez que votre enfant lui a dit le contraire. Votre enfant ne veut pas mal faire, au contraire! Il essaie simplement d’atténuer son conflit intérieur en disant à ses deux parents ce qu’il pense qu’ils veulent entendre.

Afin d’accompagner vos enfants et de leur permettre de ne pas avoir l’impression qu’ils doivent « choisir un camp », démontrez-leur que vous avez une assez bonne relation avec l’autre parent pour être capable de vous parler. Par exemple, lorsque votre enfant vous rapporte quelque chose qui sème le doute, répondez-lui simplement que vous en parlerez avec l’autre parent. Ce qui nous amène à un autre point très important; la coparentalité.

Développer une coparentalité saine et positive

Une fois que deux parents se sont séparés, ils doivent tout de même garder un lien afin d’assurer un suivi adéquat concernant leurs enfants. Il est plutôt rare que suite à une séparation les parents se disent : « Enfin! J’aurai plus à faire à lui/elle! » Au contraire, il faudra faire preuve de grande ouverture et de patience afin d’avoir une coparentalité saine et positive. Une fois séparés, les parents doivent partager les informations importantes qui concernent leurs enfants.

Il n’est toutefois pas nécessaire de garder une relation merveilleuse avec l’autre parent. Ce n’est pas nécessaire d’aller souper au restaurant les dimanches soirs en famille. De toute façon, continuer de faire des sorties familiales pourrait accentuer le sentiment d’incompréhension de l’enfant. Il faut donc s’assurer simplement que les communications entre les deux parents soient empreintes de respect et centrées sur les besoins et les intérêts des enfants. Il faut également faire attention aux rôles donnés aux enfants. Ceux-ci ne devraient pas servir de messager entre les deux parents et ne devraient pas non plus servir d’espion. Il est important que les parents fassent leurs messages eux-mêmes et se concentrent sur leur propre temps de garde.

Préparer les enfants à une recomposition familiale

Lorsque vous sentez que vos enfants ont réellement fait le deuil de la famille d’origine, vous pouvez, petit à petit, intégrer une nouvelle personne au sein de la famille. En effet, puisque ce sera un autre changement dans la vie des enfants, il est important d’y aller par étapes! Tout d’abord, lorsque vous discutez avec vos enfants, informez-les que vous avez rencontré quelqu’un. Ensuite, vous pouvez leur expliquer que vous êtes bien avec cette personne et que vous lui faites assez confiance pour l’inclure dans votre vie. Finalement, parlez de cette personne à vos enfants, sans en mettre trop, en donnant quelques informations, comme son nom, son métier.

Il est important de préparer ses enfants avant d'inclure une nouvelle personne dans leur vie.Click To Tweet

Éventuellement, vous pourrez présenter cette personne à vos enfants. Il est recommandé de faire les présentations dans un milieu neutre, en allant faire une courte activité par exemple. Suite à cela, faites un retour avec vos enfants, seul à seul. Demandez-leur comment ils se sont sentis, s’ils aimeraient partager des inquiétudes, ou s’ils ont apprécié le moment. Soyez prêt à recevoir leurs commentaires. Il se pourrait que vos enfants soient réticents et vivent toutes sortes d’émotions. Si vos enfants réagissent trop fortement, il se pourrait qu’il soit nécessaire de prendre un pas de recul. Assurez-vous de les écouter, les accompagner et de les respecter.

Enfin, sachez qu’il existe différentes ressources pour vous offrir un accompagnement personnalisé si vous désirez obtenir des outils, autant pour vous que pour vos enfants. Dans tous les cas, permettez à tous les membres de la famille de prendre le temps, de respirer, d’apprécier chaque moment. Allez-y une étape à la fois.

Références :

www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/sante/bulletins/portrait-201809.pdf
http://justiceprobono.ca/wp-content/uploads/sites/2/2019/05/porte33-complet-04-mai.pdf

Par Laurence Gariépy, technicienne en travail social
Publié le 24 mars 2020

Partenaire de cet article

RFMRL

RFMRL

Le Regroupement des familles monoparentales et recomposées de Laval a pour mission de soutenir les membres des familles monoparentales, recomposées ou en séparation dans leur transition familiale, par le biais de services individuels ou de groupe, tout en leur permettant de sortir de leur isolement.


Commentaires

Aucun commentaire à cet article, soyez le premier!


Ajouter un commentaire

Requis
Ne sera pas affiché, requis
Facultatif
Votre commentaire sera soumis à approbation avant publication

Autres articles sur sujet

Améliorer sa communication avec son jeune
Relation parent-enfant

Améliorer sa communication avec son jeune

La communication interpersonnelle n’est pas toujours un jeu d’enfant, surtout avec les adolescents. D’un côté, on ne veut pas toujours mettre des gants blancs au risque de froisser notre ado. De l’autre côté, on ne veut pas rajouter d’huile sur le feu et devoir ensuite gérer une crise émotionnelle. Afin

Préparer son enfant à la séparation
Relation parent-enfant

Préparer son enfant à la séparation

Au Québec, plusieurs enfants connaîtront la séparation de leurs parents avant d’atteindre l’âge adulte (Institut de la statistique du Québec, 2018). Certains parents décrivent cette période de leur vie comme étant assez difficile. Les enfants là-dedans, comment vivent-ils cela? La séparation aura possiblement un impact sur ces derniers. Certains enfants

L’art d’une saine discipline
Relation parent-enfant

L’art d’une saine discipline

L’adolescence! Si ce n’est pas déjà entamé, votre ado entre peu à peu dans la merveilleuse période de l’adolescence. Cette étape apportera plusieurs transformations chez votre jeune. Soyez rassuré, l’adolescence est transitoire et temporaire. C’est une période de changements hormonaux, psychologiques, sociaux, relationnels et sexuels. À travers ces bouleversements, votre

Le burn-out parental
Relation parent-enfant

Le burn-out parental

S’investir dans un rôle de parent est un contrat pour la vie et la liste des recommandations pour bien éduquer son enfant ne cesse de s’allonger. Pourtant, quoiqu’il y ait de plus en plus de documentation sur le sujet, il n’existe pas encore de mode d’emploi. Entreprendre cette mission et

La parentalité positive
Relation parent-enfant

La parentalité positive

Connaissez-vous la parentalité positive? C’est un style parental utilisé dans un esprit d’éducation bienveillante. Le principe de base de la parentalité positive est que derrière chaque comportement négatif de l’enfant, se cache un besoin à exprimer. Une autre prémisse est plutôt que d’entrevoir une crise, une opposition ou une chicane

Les sorties de vos ados vous inquiètent?
Expérimentation

Les sorties de vos ados vous inquiètent?

Vous avez l’impression que votre ado est presque toujours sorti de la maison? Qu’il ne fait que passer en coup de vent? Ou au contraire, vous trouvez qu’il est un peu trop Hermite? Qu’il passe la majorité de son temps libre au sous-sol ou dans sa chambre? Certes, il y aurait place

Aider son jeune à développer son plein potentiel
Relation parent-enfant

Aider son jeune à développer son plein potentiel

Connaissez-vous l’histoire du papillon? Il était une fois, un homme qui marchait en forêt. Fasciné par la nature, il amena avec lui sa toute nouvelle caméra. Sa principale intention : capter la beauté dans son état naturel. Il prit donc quelques clichés d’oiseaux, de fleurs et même celui d’une coccinelle.

Discipline un jour DISCIPLINE TOUJOURS
Relation parent-enfant

Discipline un jour DISCIPLINE TOUJOURS

Mon rôle en tant qu’intervenante a souvent été de guider et d’éduquer les parents à développer des habiletés afin d’appliquer une saine discipline auprès de leur enfant et de favoriser leur développement. En effet, le rôle de parent ne vient pas avec un manuel d’instruction à suivre « étapes par étapes » comme les meubles

Share7
Tweet
Share